Découvrez l'Actualité quotidienne de l'ADAPMI Burkina Faso et ses délégations

Rencontre hebdomadaire du 31 janvier au 03 février 2022

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités des différents projets, ADAPMI Burkina Faso organise tous les vendredi à partir de 15h00mn une rencontre pour le bilan afin de mieux aborder les actions de la semaine du 31 janvier au 03 février 2022.

Il s’agit des activités :
Nutrition (ONG Française L’APPEL, l'ONG GRET, Médicus Mundi Italia), eTME (REGIPIV), VIH/Sida (ONG PROMACO)

Il s'agit pour nous de faire le point des activités réalisées, dégager les difficultés et trouver des solutions ensembles. Un rapport de la réunion est toujours fait pour permettre aux personnes absentes de bénéficier des informations.  C'est un moment d'haroniser les compréhension sur certaines activités dont les résultats ne sont pas satisfaisants. Un rappel de la promptitude et de la complétude des données est faite auprès de tous les participants pour permettre à l'équipe de coordination d'élaborer les rapports et transmettre dans les delais requis. 

Divers
Cotisation pour le volet social et la présentation de voeux du 12 février 2022. 
 
Suivez nous sur :
https://adapmiburkina.blog4ever.com/
 

Mise en oeuvre des activités de Nutrition

Dans le cadre de ces projets « Amélioration des conditions nutritionnelles et hygiéniques dans les quartiers non lotis de Ouagadougou » et « Lutte contre la malnutrition aigue dans les quartiers périphériques de Ouagadougou» financés par l’ONG Medicus Mundi Italia à travers ces partenaires, ADAPMI a pu démarrer effectivement les activités au niveau opérationnel le 1er février 2022 par le dépistage de la malnutrition des enfants dans la communauté (CSPS de Zagtouli). Les activités de démonstration culinaire pour les enfants de 6 à 23 mois sont aussi réalisées dans les formations sanitaires de Boassa et de Zongo depuis le 2 février 2022. Il est prévu des activités de prise en charge et distribution de kits d’hygiène. En rappel, toutes ces activités seront menées dans les formations sanitaires de Zagtouli, Sandogo, Zongo, Boassa, Secteur 18 et Secteur 19 et dans la communauté durant 10 mois. Nous notons une bonne participation des agents de santé des CSPS et des Agents de Santé à Base communautaires (ASBC) qui sont impliqués dans les projets. En effet les ASBC réalisent les activités avec les animateurs de santé de l’association selon une planification bien définie en collaboration avec les CSPS sites des projets. ADAPMI et l’ONG Medicus Mundi Italia compte sur la participation des populations de ces aires sanitaires sont les premières bénéficiaires des projets. Merci au District Sanitaire de Boulmiougou pour son accompagnement.

Pamoussa SONGRE
ADAPMI Burkina

Sensibilisation sur la COVID-19

Dans le cadre de la lutte contre la COVID19 au Burkina Faso, ADAPMI bénéficie de l’appui du CICDOC  dans le cadre des financements du Nouveau Mécanisme de Financement du Fonds Mondial.
Région : Centre
District Sanitaire : Boulmiougou
Zone d’intervention :

  • Péage / poste de police de Yimdi, route de Bobo Dioulasso
  • Zagtouli

 
Cible :

  • Chauffeurs, apprentis, passagers des transporteurs, particuliers, vendeurs et vendeuses du péage, lieux de vente autour du péage.
  • Populations Déplacées Internes dans les familles d’accueil (Zagtouli)

           
Notre mission :
Allez vers les populations pour leur rappeler les mesures de prévention de la COVID-19 et la nécessité de se faire vacciner.
 
Nombre d’agents intervenants sur les sites: 4 par site
Durée de l’action : Avril à juin 2022
Partenaires : CICDOC / PADS

Rappel :
Au 09 mars 2020 au 16 février 2022 un total de 20 744 dont 7 664 femmes et 13 080 hommes ont été infectées dont malheureusement 375 décès.
Du 1er septembre au 12 décembre, 290 cas graves ont été pris en charge dans nos hôpitaux dont malheureusement plus de 100 décès.
Aussi vu du contexte sanitaire international, marqué par la persistance de transmission communautaire de la COVID 19, l’émergence de nouveaux variants, l’ouverture des frontières et face à la menace que constitue la maladie pour les Burkinabés, la vaccination se positionne comme une stratégie majeure pour contrôler l’épidémie.